Vous avez souscrit un crédit renouvelable en pensant l’utiliser pour d’éventuels besoins à plus ou moins long terme sachez que si  votre contrat de prêt a été souscrit à compter du 19 mars 2014 il pourra être résilié de plein droit par la banque à l’échéance de la première année et s’il a été souscrit avant cette date il pourra être résilié à partir de la première échéance annuelle après le 1ier juillet 2015, soit très bientôt.

Un récent texte de loi vient de préciser la procédure qui protège le consommateur et donne un certain délai à la banque pour résilier complètement le contrat. La résiliation ne sera pas immédiate, vous recevrez dans un premier temps 3 mois avant la date d’échéance un courrier vous rappelant les caractéristiques du contrat et ses conditions de reconduction (taux, durée etc…), il faudra renvoyer ce document signé à l’organisme de crédit en précisant que vous être d’accord pour la reconduction du contrat ce qui validera également les conditions de reconduction.

Dans le cas contraire si vous ne le renvoyez pas le document dans les délais soit 20 jours avant l’échéance du prêt le crédit renouvelable sera suspendu mais pas encore résilié.  Et si et seulement si vous ne demandez pas la réactivation du contrat dans l’année suivant sa suspension alors le prêt renouvelable pourra être résilié par votre organisme de crédit.

Le crédit renouvelable est souvent au centre des discussion dans les situations de surendettement, pour les organismes de financement c’est un alternative au découvert bancaire puisqu’il n’a pas la limitation de durée d’un mois d’un découvert et permet une grande souplesse dans son utilisation. Rappelons qu’un crédit renouvelable s’utilise comme une ligne de crédit que vous pouvez utiliser et rembourser au fil du temps en fonction de vos besoins de trésorerie.

Vous trouverez toutes les précisions concernant la procédure de suspension et de résiliation à l’échéance de votre contrat de crédit renouvelable sur moncreditmoinscher.com et pour plus de précision n’hésitez pas à consulter le texte du décret applicatif.